Intervention judiciaire sur la soumission stratégique des plaintes: Le CACIT à l’origine d’une synergie d’actions des acteurs africains à Lomé

0
493
Photo: Spéro Mahoule Président du CACIT

Des acteurs du domaine des droits de l’homme observent une session de formation à Lomé, la capitale togolaise.

La session qui a débuté mercredi 10 avril 2019 en présence des représentants du gouvernement togolais et des professionnels du droit, réuni des cadres engagés contre la torture et les violations des droits de l’homme sur le continent noir.

Jusqu’au 13 avril prochain, ces spécialistes venus d’une dizaine de pays africains dont le Togo verront leurs capacités renforcées en matière d’intervention contre les traitements inhumains et dégradants dont notamment la torture.

Photo: Les membres du groupe d’intervention

« Les défis en matière de lutte contre la torture en Afrique se recoupent largement d’où la nécessité de penser des actions globales », a partagé Spéro Mahoule, Président du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT), organisation dont cette initiative est l’actif avec le soutient de l’Organisation Mondiale Contre la Torture (OMCT).

Cette rencontre de Lomé devra à terme aboutir à l’opérationnalisation du Groupe Régional d’Intervention Judiciaire sur la Soumission stratégique de Plainte en Afrique, une Institution Régionale qui devra permettre aux acteurs de lutter efficacement contre les violations des droits humains dans une synergie d’actions à travers le continent.

« Au sortie de ces journées d’échanges et de partage d’expériences, Lomé sera le point de départ d’un groupe dynamique qui travaillera pour la lutte contre la torture et les traitements en Afrique », a ajouté le Président Spéro du CACIT avant de préciser que  « Notre action n’est nullement dirigée contre aucun État. Au contraire elle vise à contribuer à la mise en œuvre des engagements pris par nos États au titre de la convention contre la torture et de son protocole, ainsi que des recommandations du comité contre la torture et le sous-comité de prévention contre la torture ».

La Rédaction

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here