Togo : Le PNP annonce des manifestations de rues pour le 13 avril prochain

0
756
Photo: Archive

Dapaong, Mango, Bafilo, Sokodé, Tchamba, Afagnan, Kévé, et Lomé la capitale togolaise sont entre autres villes qui devront voir le 13 avril prochain les manifestations dites pacifiques à travers le territoire togolais, manifestations annoncées par le parti de Tikpi Atchadam.

Ces manifestations publiques régulièrement organisées jusqu’à un passé très récent par la coalition des 14 partis de l’opposition (C14) qui connaît ces dernières temps des difficultés liées à la désertion d’un nombre important de partis y compris le Parti National Panafricain (PNP), semble désormais être l’affaire de partis qui s’isolent sur la scène politique au Togo.

Samedi 23 mars 2019, au cours de sa  réunion hebdomadaire tenue à Lomé en présence d’un nombre impressionnant de militants et sympathisants, les premiers responsables du PNP ont fait cas de leur intention d’organiser après le tumulte du 19 août 2017, ces nouvelles manifestations simultanément dans les villes précitées à travers le pays et dans des villes où la diaspora togolaise est représentée.

Ce jour-là au même moment dit-on, les ressortissants togolais marcheront également en Angleterre, au Canada, aux États-Unis, en Hollande, en Italie, et en Suisse.

Les dirigeants du parti à la couleur rouge disent vouloir réclamer une fois dans les rues avec leurs militants et sympathisants les réformes constitutionnelles et institutionnelles et la libération des personnes arrêtées et détenues suite aux manifestations politiques.

“Nous avons bien signifié à nos militants que nous allons manifester dans 10 villes du Togo  le 13 avril prochain pendant que la diaspora fait la même chose”, a fait savoir Ouro Djikpa Tchatikpi, conseillé de Tikpi Atchadam, Président national du PNP.

Toutefois, il est à remarquer que cette volonté du PNP de retourner seul dans les rues intervient dans un contexte national où le parti au pouvoir (UNIR) qui a l’habitude d’interdire ou de réprimer ces manifestations, semble renforcer ses positions avec l’implantation de ses bureaux dirigeants à travers tout le territoire et la présence de ses 59 députés à l’Assemblée nationale.

C’est ainsi que cette Assemblée, largement dominée par le parti au pouvoir depuis plus de 50 ans avait voté les 17 membres d’une nouvelle Commission Électorale Nationale Indépendante (CENI) parmi lesquels on retrouve des représentants du Comité d’Action pour le Renouveau (CAR) et de l’Alliance pour le Développement intégral (ADDI), Commission qui devra se charger de l’organisation des prochaines élections locales annoncées pour avoir lieu dans le courant de l’année en cours.

Reporterdafrique

 

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here