Stockage de sécurité alimentaire, le comité de pilotage tient sa 4ème réunion à Lomé

0
640
Photo: Sékou Sangaré,Commissaire en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des ressources en Eau de la CEDEAO

Le comité de pilotage du projet d’appui au stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’Ouest se réunit ces 4 et 5 mars 2019 à Lomé.

La rencontre annuelle qui intervient dans le cadre de l’exécution du projet de la réserve régionale de sécurité alimentaire adopté par les chefs d’État et de gouvernement de la sous-région en 2013 à Yamoussokro en Côte d’Ivoire se veut depuis 2016 un cadre de réflexions relative à sa viabilité.

Pendant les deux jours, les partenaires techniques, financiers, la CEDEAO et les États concernés, réunis dans la capitale togolaise pour le compte de cette quatrième réunion dans une approche d’échanges et de partages analyser et valider les rapports d’activités de l’année 2018, le nouveau programme de fonctionnement et le budget de l’année 2019 avec une réorientation des prochaines activités du projet.

Ce projet dont la mise en œuvre est financée à hauteur de 46 million d’euro par l’Union européenne est porté par l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation  (ARAA), qui elle même est un instrument d’ intégration alimentaire de la CEDEAO.

“Notre pays se réjouit d’abriter à nouveau cette réunion qui s’inscrit dans la seconde génération des PNIA et qui offre ainsi un cadre et une opportunité renouvelée d’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle et de développer des politiques de stockage de sécurité en réponse aux crises dans notre région”, a affirmé à l’ouverture des travaux Dindiogue Kolani, Directeur de cabinet de ministère de l’agriculture du Togo.

Les trois ans de mise en œuvre de ce projet dont le délais imparti arrive à échéance dans trois mois a permis à la CEDEAO de disposer de plus de 38 000 tonnes de céréales achetés auprès des agriculteurs de la sous-région, des stocks décentralisés au Niger, au Burkina Faso et au Nigéria.

Il est donc établit à en croire les parties prenantes que la dynamique de cette unicité d’action des États de la sous-région ouest africaine à travers la substance de ce projet se déploie contre les crises alimentaires périodiques et vise l’approvisionnement des marchés en produits agricoles.

“Ces stocks ont permis d’apporter la solidarité de la CEDEAO aux populations affectées par des crises alimentaires à la demande des pays”, a confié Sékou Sangaré, Commissaire en charge de l’Agriculture, de l’Environnement et des ressources en Eau de la CEDEAO.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here