Togo: Le G7 lance un projet pour la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles

0
588
Photo de la cérémonie du lancement

Les 7 organisations de la Société civile togolaise qui travaillent sur le suivi du 27èm dialogue togolais, des organisations réunies au sein du G7 ont lancé ce mercredi 20 février 2019 à Lomé le projet dénommé ” Vulgarisation et renforcement de capacités des membres du G7 et suivi de la mise en œuvre de la feuille de route pour une sortie de crise sociopolitique togolaise “.

Pour le G7, la feuille de route prescrite par la CEDEAO le 31 juillet 2018 pour une sortie de crise apaisée au Togo reste d’actualité tant que certains de ses points restent insatisfaits notamment les réformes constitutionnelles et institutionnelles. “La feuille de route n’est pas caduque, elle est d’actualité et nous allons travailler pour la prise en compte de ses points qui restent”, a souligné Jeannine Agounké-Adandogou, membre du G7.

La mise en œuvre de ce projet d’une durée de vie d’un an va permettre aux promoteurs d’expliquer aux togolais chacun de ses points et de travailler avec des institutions de la république notamment l’assemblée nationale et certaines personnalités du pays dans une dynamique de prise en compte des reliquats de cette feuille de route.

Il est question pour le G7 au lendemain de la fin de la facilitation de la CEDEAO de faire en sorte que les positions des protagonistes de la crise soient conciliées en vue de parvenir à la réalisation des réformes jugées importantes pour une sortie de crise apaisée. “Nous avons estimé à la fin de la médiation des deux facilitateurs qu’il ”y a pas eu de véritables dialogues entre les deux protagonistes et que de part et d’autres l’évaluation de ce dialogue indique qu’il y a eu des besoins non satisfaits. Alors nous estimons par la mise en œuvre de ce projet que c’est tout le TOGO qui gagnerait si nous arrivons à la mise en œuvre des réformes constitutionnelles et institutionnelles qui sont les points restant de la feuille de route pour une sortie de crise à la fin de ce projet “, a ajouté Jeannine Agounké.

Le G7 est constitué des organisations telles que WANEP- Togo, CNSC-Togo, ACAT-Togo, REPSFECO-Togo, CACIT, CEJP-Togo, et SADD qui sont engagées pour la promotion de la démocratie, des droits humains, de la justice sociale, de la paix, de la bonne gouvernance et de  l’État de droit.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here