Enjeux numériques et ODD, voici trois nouvelles publications de l’OIF pour impacter les décisions et analyses grand public

0
510
Photo: Eric Adja, Directeur de l’OIF lors de la présentation des ouvrages

L’Organisation Internationale de la Francophonie (OIF) à travers son Bureau Régional d’Afrique de l’Ouest (BRAO) a rendu publics trois de ses nouveaux documents.

Il s’agit du Rapport 2018 sur l’état de la francophonie numérique,   du Guide pratique de la cybercriminalité et de la cyberdéfense ainsi que du  Guide d’intégration des ODD dans les plans locaux de  développement.

La présentation de ces trois bouquins a été faite par les responsables du BRAO-OIF vendredi 8 février 2019 à Lomé.

C’était au cours d’une cérémonie spécifique marquée essentiellement par des explications et échanges avec des professionnels de médias.

D’après les divers présentations faites par les spécialistes de l’OIF au Togo, ces nouvelles publications aux contenus riches et variés disposent de dernières données statistiques avec à leur sein des approches de solutions relatives aux questions d’actualités liées à la sécurité des États, à l’emploi des jeunes et des femmes ainsi qu’au développement à l’échelle locale dans les communes.

Il s’agit pour la plus grande l’Organisation internationale francophone dans le cadre de sa stratégie de la francophonie numérique horizon 2020, d’impacter les recherches et les prises de décisions au plus hauts niveaux à travers ces ouvrages d’intérêt commun destinés aux acteurs des domaines concernés notamment éducateurs, universitaires, politiques, Société civile, techniques et autres.

“Nous avons produit Ces documents pour montrer la contribution de notre Organisation dans le renforcement des capacités, des analyses et des recherches”, a d’abord partagé Eric Adja, Directeur de l’OIF à Lomé, avant de poursuivre que “Ce sont des instruments d’aide à la décision, ils ont été produits avec des statistiques recueillies dans les ministères et organismes internationaux. Ils sont donc destinés aux pouvoirs publics pour pouvoir s’en inspirer pour voir les bonnes pratiques qui ont été testées et réussis dans certains pays pour être utilisé dans d’autres pays. Ils sont destinés aussi à tout le public des chercheurs, enseignants et étudiants pour leurs thèses ou mémoires donc ce sont des documents qui peuvent être utiles aux chercheurs, aux décideurs et aux citoyens lambda”.

L’OIF s’apprête à célébrer les 50 ans de son existence en 2020 et enregistre à ce jour un ensemble de 88 États et gouvernements membres de plein droit dont 61 membres et 27 observateurs. Son Bureau régional pour l’Afrique de l’Ouest compte 13 pays de la sous-région à savoir la République du Bénin, le Burkina Faso, le Cap Vert, la République de Côte d’Ivoire, le Ghana, la Guinée, la Gambie, la Guinée Bissau, le Mali, la Mauritanie, le Niger, le Sénégal et le Togo.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here