Transposition et application des Réformes, politiques, projets et programmes communautaires de l’UEMOA, 63,9% de taux de réalisations pour le Togo

0
425

Les experts de l’Union économique et monétaire ouest africaine (UEMOA) ont rendu public le rapport de leur mission de suivi évaluation relatif aux réformes, politiques, projets et programmes communautaires de 2018.

C’était au cours d’une cérémonie dédiée à cet effet qui s’était déroulée à Lomé jeudi 7 février 2019 en présence des premières autorités de la commission de l’UEMOA, des représentants du gouvernement togolais, des partenaires en développement  ainsi que des professionnels de médias.

La mission qui s’inscrit pour le compte de la 4eme revue annuelle de l’UEMOA, s’était effectuée au Togo au cours de la période du 16 au 18 juillet de l’année écoulée.

Selon les conclusions présentées par les autorités, le taux de transposition des actes communautaires du pays est passé de 61,9% en 2017 à 63,9% en 2018. Pour l’ensemble des réformes le taux est passé de 54% à 58%.

Sur 116 réformes, 14 projets et programmes évalués, les taux d’application sont  ressortis respectivement à 64% et 57%.

Dans le cadre des réformes communautaires et projets exécutés au niveau du Togo, les résultats de la revue dans le domaine de la gouvernance économique et de la convergence font apparaître un taux moyen de mise en œuvre de 55% pour les textes relatifs au marché public, au cadre harmonisé des finances publiques et à la surveillance multilatérale.

Pour ce qui est du marché commun, le pays affiche un taux de mise en œuvre de 64% pour les textes relatifs à la fiscalité intérieurs, à l’Union douanière, à la conférence, à la libre circulation et aux droits d’établissement de professions minérales.

Par rapport aux réformes sectorielles, le taux moyen de mise en œuvre se situe à 73%.

Plusieurs textes sont transposés et appliqués selon la revue à l’exception de ceux relatifs à l’harmonie des stratégies d’entretien routiers et à la réduction des points de contrôles sur les axes routiers inter-État de l’UEMOA  ainsi qu’à l’harmonisation des normes et standards de réhabilitation et de construction des infrastructures ferroviaires.

La revue du portefeuille contenant 14 programmes et projets a révélé un taux d’exécution de 57% et couvre 3 domaines principaux à savoir l’agriculture, l’élevage, la Pêche, l’environnement et l’eau pour 49%, l’artisanat, l’industrie, l’énergie, les télé communications et les Techniques de l’information et de la communication (TIC) à hauteur de 71% ainsi que l’aménagement du territoire communautaire et les transports pour 50%.

Ces résultats affichés par la revue restent à renforcer selon les autorités togolaises. “Le gouvernement poursuivra la mise en œuvre progressive des réformes nécessaires en vue d’apporter des réponses innovantes aux besoins et préoccupations de nos populations”, fait savoir Sani Yaya, Ministre de l’économie et des finances du Togo.

Pour Abdallah Boureima, Président de la commission de l’UEMOA, “cette quatrième revue a connu une bonne implication des acteurs au Togo et enregistré des progrès significatifs qui ont été acquis en terme de consolidation et de modernisation de l’exercice dévaluation des réformes, politiques, programmes et projets communautaires”

Il est à souligner que cette revue est un dispositif institutionnel de suivi permettant à l’organisation sous-régionale de s’assurer de l’effectivité de l’harmonisation des législations nationales, de la coordination des politiques sectorielles nationales et de la bonne exécution des politiques, programmes et projets communautaires.

Son exercice permet la compétitivité et l’attractivité de l’Union au vue du potentiel de croissance économique nécessaire à la création d’emplois et à la réduction de la pauvreté.

Dieudonné Messan

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here