ARAA et RESOGEST ensembles avec la CEDEAO vers l’opérationnalisation de la stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire

0
760
Photo: Youssouf Maiga, Président du RESOGEST

Des acteurs en charge de la sécurité alimentaire dans les États membres de la  Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) ont entamé une série de discussions dans la capitale togolaise ce vendredi 8 février 2019.

La rencontre a lieu au tour de trois lignes de sujets relatifs aux stocks de proximité, aux stocks nationaux de sécurité ainsi qu’à la réserve de sécurité alimentaire et réuni des membres du RESOGEST, des représentants de la Commission de la CEDEAO et de l’UEMOA, des réseaux régionaux de producteurs, des ONG et associations.

Jusqu’au 10 février prochain, ils est question pour les participants d’examiner à travers ces trois thématiques l’état des lieux des politiques de stockage dans les États membres, de proposer en guise de modèle un code de bonne conduite de gestion de stocks de sécurité alimentaire aux États membres, et de plancher sur le mécanisme permettant d’opérationnaliser l’engagement des États membres de mutualiser 5% des stocks nationaux de sécurité alimentaire.

Il faut souligner d’ores et déjà que les engagements pris par les pays à travers le RESOGEST pour la mutualisation des contributions à hauteur de 5% des réserves nationaux, se concrétisent par l’instrument de gestion de crises alimentaires qui dispose  à ce jour de 30 000 tonnes de réserves physiques.

Photo: les participants avec les autorités à l’ouverture des travaux

“La réserve est mise en œuvre grâce à l’Union l’Européenne qui nous a appuyé à hauteur de 56 million d’euro pour qu’on puisse faire des achats et constituer cette réserve mais ce qui est important c’est que nos États prennent cela en main”, a souhaité Youssouf Maiga, Président du RESOGEST.

Le Togo, pays hôte de cette rencontre de Lomé pour sa part s’engage dès l’ouverture des discussions à une contribution sans faille pour la réussite de ce projet de solidarité sous- régionale engagé contre la famine, “dans le cadre de la contribution des pays au stocks initial de la réserve régional, le Togo n’hésitera pas à apporter sa contribution afin de renforce l’expression de la solidarité régionale en cas de crises alimentaires dans notre sous-région”, a assuré Hélène Bali, Secrétaire Générale du ministère de l’agriculture du Togo à l’ouverture des travaux.

L’initiative qui à l’actif de l’Agence Régionale pour l’Agriculture et l’Alimentation (ARAA) en collaboration avec le Réseau des Structures publiques en charge de la Gestion des Stocks nationaux de sécurité alimentaire au Sahel et en Afrique de l’Ouest (RESOGEST) s’inscrit dans le cadre l’opérationnalisation de la Réserve Régionale de Sécurité Alimentaire (RRSA) de la CEDEAO.

La finalité d’une telle action selon les promoteurs est d’obtenir des participants la validation technique de rapports, des notes de synthèse en vue de leur transmission future pour examen et adoption par le comité technique ministériel spécialisé en agriculture, environnement, et ressources prévu en juin prochain.

Il s’agit en définitive pour le ARAA, RESOGEST et leurs partenaires d’apporter des solutions en appui à la CEDEAO dans la mise en œuvre de sa stratégie régionale de stockage de sécurité alimentaire en Afrique de l’ouest, un dispositif d’intégration sous-régionale fondé sur la complémentarité des États membres qui exige de chacun une contribution de 5% au réserve de stocks régional.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here