Togo : Trafic illicite des armes légères, le pays se positionne contre le fléau

0
504
photo: Les premiers responsables d’expertise France avec les autorités togolaises à l’ouverture des travaux

Une rencontre d’échanges et d’informations s’est ouverte ce lundi 4 février 2019 dans la capitale togolaise entre Expertise France mandatée par l’Union Européenne et  la Commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre au Togo.

La session de travail qui a cours jusqu’au 7 février prochain intervient dans le cadre du programme de soutien à la mise en œuvre du Traité sur le Commerce des Armes (TCA) et la lutte contre le trafic illicite des armes.

C’est un programme de l’Union européenne exécuté depuis 2014 qui  vise à créer des espaces de dialogues entre expertise européenne et acteurs du secteur des armements dans les pays partenaires dont le Togo pour identifier et mettre en œuvre les bonnes pratiques internationales de contrôles et de transfert des armes.

Pour rappel, le TCA a été adopté en avril 2013, entré en vigueur en 2014 et est signé par 130 pays dans le monde.

Le Togo pour sa part a ratifié ce traité en 2015 et se retrouve de nos jours dans le processus devant le conduire à transposer ses dispositions en droits internes dans un monde en pleines mutations face à des crises socio politiques et humanitaires obligeant les États de la planète à souscrire à un ordre multilatéral fondé sur des règles agrées et communs avec les Nations-Unies comme fondement .

C’est dans ce contexte que cet atelier de Lomé est mis en branle dans un esprit de vulgarisation du TCA avec des participants qui devront pendant les trois jours, pousser les réflexions sur les thématiques liées au processus de préparation des contenus du premier rapport national, de stimulation de la coopération inter-ministerielle en matière de contrôle du Commerce International des Armes ainsi que celui de l’accompagnement du processus d’élaboration de la liste nationale de contrôle.

D’après le Dr Sylvain Paile, expert au programme de contrôle d’exportation des armes de l’Union européenne,  ” les armes légères et de petit calibre tuent chaque jour, exaspèrent les conflits et engendrent une culture de la violence et de l’impunité qui sape les efforts de développement. La maîtrise des armements quels qu’ils soient, constitue la première condition de la sécurité du monde”, a- t- il partagé à l’ouverture des travaux.

Il s’agit pour l’Union l’européenne venue en appui aux autorités togolaises d’accompagner le pays à assoir une politique nationale de mise en œuvre effective du TCA dans la dynamique de lutter efficacement contre le fléau de la prolifération des armes légères et de petit calibre pour la paix, la sécurité et le développement durable.

“Le  présent atelier est organisé afin de permettre aux différents acteurs de s’approprier les techniques de collecte et de compilation des données en vue de l’élaboration des différents rapports prescrits par le traité en matière de contrôle du commerce des armes légères dans notre pays”, a déclaré Inoussa Bouraïma, Vice-Président de la commission nationale de lutte contre la prolifération, la circulation, et le trafic illicite des armes légères et de petit calibre au Togo.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here