Togo : Nuit des droits de l’Homme, l’acte III porté sur les rails du 23 février prochain à Lomé

0
474
Photo: Spéro Mawulé, président du CACIT

La troisième édition de la Nuit des Droits de l’Homme (NDH) a été lancée mercredi 15 janvier 2019 à Lomé par les premiers responsables du Collectif des Associations Contre l’Impunité au Togo (CACIT)  en collaboration avec leurs partenaires.

Des acteurs et institutions étatiques ou particuliers œuvrant dans les domaines de la promotion et de la protection des  droits de l’Homme sur le territoire togolais tels que  les organisations de défense des droits de l’Homme, les avocats et les médias seront primés dans 17 catégories au cours d’une soirée consacrée à la promotion des droits de l’Homme au Togo.

Les lauréats des diverses catégories dont entre autres le droit à la santé, le droit à la vie et le droit des femmes auront par la suite à partager leurs expériences dans la dynamique d’élaborer une stratégie de lobbying et de plaidoyer dans un domaine de la justice sociale.

Le droit à la santé est le domaine qui devra retenir l’attention des acteurs primés dans l’espace du CHU Sylvanus Oplympio, cadre choisi pour œuvrer à des actions de lobbying et de plaidoyer en vue de l’amélioration du cadre et des conditions de prise en charge des patients.

Cette édition qui aura lieu le 23 février prochain à Lomé est placée sous la thématique ”  Renforçons notre engagement” et se déroulera dans le contexte de la célébration des 70 ans de la déclaration universelle des droits de l’Homme.

L’évènement porte une particularité cette année par la synchronisation de la soirée avec l’organisation de la journée de la Société civile par le  proCEMA, un partenaire de l’évènement qui compte aussi primer les meilleurs acteurs de la société civile pour leur engagement en faveur du développement durable.

Le but poursuivi par les promoteurs en organisant cet évènement est de contribuer au renforcement des actions de promotion et de protection des droits de l’Homme au Togo à travers une motivation distinctive des acteurs les plus performants dans leur domaine.

“Notre ambition est de Parvenir à un Togo sans violation des droits de l’Homme où les victimes sont rétablis dans leurs droits et dignités, et contribuent au développement de leur communauté, telle est la vision du CACIT pour notre pays dans un contexte national qui nous interpelle à un renforcement de notre engagement et faire davantage qu’hier pour les droits de l’Homme”, a fait observer Spéro Mawulé, Président du CACIT.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here