Togo : Un premier cas de fièvre Hémorragique à Virus Lassa détecté à Doufelgou au nord du pays

0
599

La fièvre  Hémorragique à virus Lassa est désormais présente au Togo. Un cas suspect a été confirmé par le gouvernement ce vendredi 4 janvier 2019 dans le district de Doufelgou au nord du pays.

Il s’agit selon un communiqué du ministère de la santé,  publié ce vendredi 4 janvier 2019 à Lomé d’un togolais vivant au Nigéria revenu  au pays atteint de la maladie.

Cette maladie est avérée très contagieuse avec deux principaux modes de transmission poursuit le communiqué.

Sa transmission qui est directe se fait d’une première manière du sujet malade au sujet bien portant par le contact avec les liquides biologiques tels que le sang, les selles, les vomissures et les urines.

La seconde voie de transmission est indirecte  et se fait par contact avec les excréments des rongeurs.

La fièvre hémorragique à virus lassa se manifeste par plusieurs signes comme la fièvre, les maux de tête, la  fatigue, les vomissements, ou la nausée, la diarrhée, les douleurs abdominales, ou des saignements inexpliqués.

Face à cette situation le ministère de la santé a pris des dispositions en vue d’organiser la prise en charge du cas détecté et de rechercher des personnes- contacts, la sensibilisation du public et une mobilisation sociale, du renforcement de la surveillance épidémiologique et l’alerte précoce, le renforcement des mesures de prévention  et de contrôle de l’infection au niveau des frontières, des formations sanitaires et dans la communauté.

Les autorités en charge des questions sanitaires du pays ont à travers le même communiqué, appelé la population togolaise à une vigilance plus accrue et à l’adoption de comportements suivants pour éviter la fièvre hémorragique à virus lassa.

Il s’agit en l’occurrence  de se laver régulièrement les mains à l’eau et au savon, de bien protéger les restes d’aliments et les réserves de nourritures dans les maisons, d’ adopter les mesures d’hygiène et d’assainissement de base pour éviter que les rongeurs ne pénètrent  dans les maisons, notamment en concevant les céréales et autres denrées alimentaires dans des contenants bien fermés, en éliminant les ordures autour des habitations et en maintenant la propreté autour et dans les habitations.

Il faut également éviter tout  contacts avec le sang, les selles, les urines, la salive et les vomissures d’une personne suspecte ou malade de fièvre hémorragique virale, ne pas manipuler le corps d’une personne suspectée  décéder de fièvre hémorragique virale  en l’absence du personnel de santé.

Il est recommandé par le communique d’informer devant toute suspicion le personnel de santé de la formation sanitaire la plus proche pour une prise en charge rapide et adéquate.

Le ministère de la santé n’a pas manqué de préciser que la fièvre hémorragique à virus lassa est guérissable si le malade est pris en charge plus tôt.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here