Togo: Des manifestants tués par balles, le Général Yark situe les faits

0
525
Photo: Gnl Yark Damehame, Ministre de la sécurité et de la protection civile

Les morts survenues à l’issue des manifestations pacifiques organisées par la coalition des 14 partis de l’opposition togolaise samedi ont été tué par balles. C’est ce qu’ont confirmé les explications du Général Yark Damehame, ministre de la sécurité lundi sur la télévision togolaise.

Selon le ministre, les manifestations interdites par le gouvernement ont eu lieu à Lomé, sokodé, Bafilo, Mango et Tchamba et se sont soldées par 4 morts dont deux par balles à Lomé, 1également par balles à sokodé avec 3 blessés par balles ainsi que des arrestations.

Les deux corps tués par balles à Lomé ont été retrouvés dans le quartier d’Agoè zongo à l’issue du passage d’un véhicule 4×4 de couleur noire non immatriculé.

Les deux corps ont été enlevés et déposés au CHR de Kegué à Lomé, les examens sur les corps ont révélé la présence d’un orifice sans point de sortie sur le premier corps et le second corps portait également un point d’entrée par billes.

Les analyses ont prouvé que c’étaient des billes de calibre 12 qui sont aussi utilisées par des chasseurs sur le territoire.

Pour ce qui est de la responsabilité d’un haut gradé de l’armée togolaise en l’occurrence le chef de l’état major général Kadanga, identifié par les manifestants sur les lieux du crime et dont les images circulent dans une vidéo qui fait le tour de la toile, le ministre décline toute responsabilité du Chef d’état major général.

Le ministre explique ce qui suit “effectivement lorsqu’il y a un dispositif de sécurité sur le terrain, le chef de l’état major sort pour vérifier l’efficacité. Quand il a évolué, il est tombé sur une barricade et son véhicule a manœuvré pour faire marche arrière. C’est au moment de la marche arrière qu’il a aperçu que son escorte qui était dernière,  avait sorti l’arme sans en faire usage. Il a intimé l’ordre de faire rentrer l’arme et ils ont remboursé chemin”

La vidéo en question à en croire le ministre, est un montage, ” cette vidéo a été travaillée, la sortie du chef de l’état major pour vérifier le dispositif de sécurité sur le terrain n’a rien à voire avec les deux corps tués par des billes”, a-t-il précisé.

Pour le ministre, une enquête est ouverte par le gouvernement en vue d’identifier les vrais auteurs des tueries.

Le ministre a conclue sur cette exhortation à l’endroit des togolais “je voudrais dire à nos compatriotes que rien ne vaut la paix et aux politiciens,  vous avez formulé une requête, l’autorité vous dit “nous risquons d’avoir des troubles à l’ordre public, sur ce, votre manifestation ne peut pas se tenir”. En bon citoyen, on s’exécute mais les gens ont outrepassé pour demander aux jeunes de sortir. Malheureusement,  nous avons eu 4 morts c’est déjà trop pour notre pays. Donc j’appelle la jeunesse à la retenue, j’appelle les politiciens à la responsabilité et j’appelle également les forces de sécurité à la vigilance”.

Dieudonné MESSAN

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here