Togo : Crise politique, « Togo mort » l’autre arme de la C14 pour empêcher les législatives du 20 décembre

0
480
Photo: Les manifestants samedi à Lomé

La coalition des 14 partis politiques de l’opposition togolaise n’entend pas baisser la garde dans le bras de fer engagé avec le pouvoir RPT-UNIR pour empêcher les prochaines élections législatives qui auront lieux selon le gouvernement togolais le 20 décembre prochain.

Plus que déterminés, les leaders de la coalition, de concert avec leurs militants et sympathisants ont encore démontré une mobilisation de grands jours ce samedi 1er décembre à travers des manifestations pacifiques dans les rues de Lomé et des autres villes de l’intérieur du pays.

A la C14,  rien qu’à Lomé, on parle d’environ 700 000 manifestants qui sont sortis pour la marche ayant chuté devant  l’église des assemblées de Dieu de Bè Kpota  pour protester contre le processus électoral en cours et demander son annulation ainsi que la satisfaction des revendications contenues dans leur plateforme.

Pour le gouvernement, les élections auront bien lieu le 20 décembre.

C’est ce qu’a en tout cas rassuré le ministre en charge de la fonction publique ce samedi même dans l’émission « le monde en 7 » sur la chaîne de télévision New word Info « mardi, la campagne commence et le scrutin aura bien lieu le 20 décembre », a-t-il affirmé.

Pour sa part, le ministre de l’administration territoriale Payadowa Boukpessi, la série de manifestations de l’opposition n’ira pas bon train. Et pour preuve, les leaders de la coalition affirme au point de chute de la marche de Lomé  avoir reçu de cette autorité un courrier interdisant une de leurs marches prévues pour le mardi 4 décembre prochain, brandissant pour raison le début de la campagne des législatives du 20 décembre ce même jour.

« Nous demandons au ministre de nous montrer la loi qui interdit les manifestations publiques quand on fait campagne électorale. Nous voulons leur démontrer qu’on ne reste pas inactif devant un coup de force », a fait observer Brigitte Adjamagbo- Johnson, Coordonnatrice de la coalition des 14 partis de l’opposition.

Comme pour intensifier la pression sur le régime à entendre raison, l’opposition a appelé les populations togolaises  à faire en sorte que personne ne sorte le mardi 4 décembre et de rester chez eux. « Ça sera une journée Togo mort sur l’ensemble du territoire »,  a ajouté la coordonnatrice Adjamagbo qui précise que cette opération Togo mort n’est qu’une petite partie des actions  légales d’envergure  que la coalition entend enclencher dans les prochains jours.

Dieudonné MESSAN  

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here