Togo : Accompagnement du HCRRUN, les professionnels des médias à l’école de la justice transitionnelle

0
529
Photo: Les autorités à l’ouverture des travaux

Le processus d’indemnisation et de  réparation des victimes entamé par le Haut Commissariat à la Réconciliation et au Renforcement de l’Unité Nationale (HCRRUN) de puis l’année 2017 a connu un franc succès selon les premiers responsables de l’institution avec la première étape de la première phase qui a pris fin en septembre 2018.

Dans la dynamique des préparatifs pour entamer la seconde étape de prise en charge psycho-médicale et d’indemnisation des victimes qui devra débuter très prochainement, l’un des soucis majeurs du Haut commissariat est de permettre aux populations de bien cerner certains aspects du fonctionnement et la mission même du HCRRUN dans le contexte de la justice transitionnelle  définie selon le HCRRUN comme étant l’ensemble des mécanismes judiciaires et non judiciaires qui visent à faire sortir un pays d’un passé divisé à un avenir partagé dans une approche de lutte contre l’impunité, processus dans  laquelle le Togo s’est engagé pour réparer les victimes des violences socio-politiques de 1958 à 2005.

Les leçons tirées de la mise en œuvre de la première phase des indemnisations ont permis au Haut Hommissariat de se rendre à l’évidence de la contribution des Hommes des médias notamment  dans la diffusion des listes nominatives des victimes recherchées, le relaie des informations du HCRRUN à travers des émissions, articles et reportages, ainsi que des témoignages de satisfactions des victimes indemnisées.

La dynamique de renforcer cette contribution des professionnels des médias à la réussite de sa mission a poussé le Haut commissariat  à initier une série de formations à l’endroit de ces acteurs aux rôles clés au sein de la Société.

La formation de renforcement de capacités des Hommes des médias se déroule en deux étapes subdivisées en quatre vagues et se tient du 13 au  24 novembre 2018 à Lomé et à Kara.

La première étape qui a enrégistré deux vague de journalistes de radio, télévisions et presses écrites d’une part et des journalistes de la presse en ligne d’autre part a eu lieu à Lomé du 13 au 16 novembre 2018 avec la participation de plus de 100 professionnels des médias.

Durant cette étape les Hommes des médias  de Lomé et de la région maritime ont été entretenus par les cadre du HCRRUN sur les notions du processus togolais de réconciliation nationale à travers des communications portant entre autres sur la justice transitionnelle et ses mécanismes, la gènes et la mission du HCRRUN, la mise en œuvre d’un programme de réparation et le rôle du journaliste dans l’accompagnement du HCRRUN.

Les journalistes dans leurs missions d’information, de sensibilisation, et surtout d’éducation des masses populaires sont appelés à promouvoir les valeurs de réconciliation et de paix, de restituer la vraie information relativement à la justice transitionnelle et les réalités au tour de la mission du HCRRUN à travers leurs diffusions notamment les journaux parlés ou écrits et les émissions pour un vivre ensemble au Togo.

“Ça nous fait plaisir d’échanger avec vous sur la justice transitionnelle dans le contexte togolais. Nous en  sommes maintenant au cœur des indemnisations, à vous de faire comprendre la réalité et de nous accompagner” avait déclaré à l’ouverture Awa Nana DABOYA, Présidente du HCRRUN.

Le gouvernement togolais a tout autant que les premiers responsables du HCRUN mesuré l’importance d’une telle initiative en appelant les acteurs de premier plan que sont les journalistes dans l’accompagnement du HCRRUN à leurs responsabilités.

“Chers amis journalistes, vous avez une grande responsabilité devant l’histoire étant des acteurs témoins oculaires de la mise en œuvre du volet indemnisation des recommandations du programme de réparation”, a d’abord affirmé Guy Madjé Lorenzo, Ministre en charge de la communication avant d’ajouter “de vos écrits dépendra dans une large mesure l’accueil que les victimes réserveront à la mission du HCRRUN…de vos publications dépendra l’avenir de réconciliation et de l’unité que les togolais appellent de tous les vœux, voilà pourquoi nous saluons l’organisation de cette série de formations afin de vous outiller d’avantage pour rende compte de façon professionnelle et efficace du déroulement des activités de cette institution”.

La seconde étape de cette formation est réservée aux Hommes des médias de l’intérieur du pays et est prévue pour avoir lieu du 20 au 24 novembre prochain et verra la participation d’une centaine de journalistes.

Dieudonné MESSAN             

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here