Togo: Situation sécuritaire inquiétante dans le pays, la C14 sollicite Buhari et la communauté internationale

0
533
Mohamadou Buhari,Président en exercice de la CEDEAO récemment à Lomé

Bien que le Togo ne soit pas à ce jour un pays en guerre, certains évènements suscitent  l’inquiétude dans les rangs de l’opposition.

A Sokodé ville située dans le nord du pays où on note un déploiement massif des forces de l’ordre et de sécurité avec des scènes de guerre et de terreur selon les 14 partis regroupés au sein de la coalition de l’opposition Togolaise.

Dans un communiqué rendu public ce jeudi 1er novembre 2018, la coalition dit “dénoncer et condamner vigoureusement entre autres faits l’encerclement du quartier abritant le siège du parti PNP à Sokodé dans la nuit du  24 Octobre par des éléments des forces de l’ordre et de sécurité permettant à des individus de repeindre le siège du Parti de Tikpi Atchadam en une couleur autre que celle du parti, l’incendie du siège du parti UNIR parti au pouvoir dans la nuit du 27 Octobre, et des tirs de rafales de balles réels et de gaz lacrymogène par des militaires à bord de pick- up dans la nuit du 28 au 29 octobre notamment à kparatao où le monument symbolisant l’histoire du peuple Tems a été criblé de balles réelles”.

La C14 dit “tenir le pouvoir en place RPT- UNIR pour responsable de ces actes d’une autre époque qui menacent gravement le vivre-ensemble dans le pays et en appelle à Mohamadu Buhari, le Président en exercice de la CEDEAO, au deux présidents facilitateurs dans la crise, à tous les chefs d’État de la CEDEAO, ainsi qu’à la communauté internationale afin que le régime togolais mette immédiatement un terme à la répression des paisibles populations qui éloigne toutes perspectives de sortie de crise”.

Dieudonné MESSAN

 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here