C’est fait : Le réseau africain de commande publique mis sur pieds à Lomé

0
719
Saer NIANG, Président en exercice du réseau Africain de commande

Lomé la capitale togolaise aura été le berceau qui à vu naitre le réseau africain de commande publique.

Réunis du 29 au 30 octobre 2018, les experts et professionnels de commande publique venus de 47 pays francophones, anglophones, lusophone et arabophone de l’Afrique ont pu mettre en place la plateforme de commande publique du marché africain sous le regard des facilitateurs financiers que sont la banque mondiale et la banque africaine de développement  (BAD).

Les travaux  durant les deux jours on essentiellement consisté en  l’adoption des textes fondamentaux, la mise en place des organes constitutives du réseau, pour finalement déboucher sur l’installation des différentes compartiments de d’institution régionale qui assure désormais la régulation des marché public en Afrique.

“Nous nous réjouissons du déroulement des travaux qui nous ont permis de mettre en place ce réseau africain de commande publique qui va permettre d’impulser les réformes dans nos pays en matière de commande publique“,  a d’abord affirmé Réné KAPOU, Directeur Général de l’autorité de régulation des marchés publics du Togo et Président du comité d’organisation de la rencontre, avant d’ajouter que “Les résultats auxquels nous sommes parvenus nous on permit de mettre en place la présidence du réseau qui sera assurée par le Sénégal, un comité exécutif qui comporte des représentants de différentes zones que comporte l’Afrique et le Togo qui assure le secrétariat technique et donc le siège provisoire du réseau”.

Le Sénégal est désigné pour assurer la présidence du réseau pendant les douze prochains mois à travers la personne de Saer NIANG, le tout premier Président du réseau, pour qui le chantier est déjà vaste avec les défis en attente.

“La dématérialisation des procédures de passation, d’attribution et d’exécution de marchés publics, l’organisation méthodique des partenariats publics-privés pour des contrats équilibrés et la professionnalisation du secteur de la gestion des marchés publics qui contribuent jusqu’à 22% des PIB des États africains, d’où la nécessité d’avoir un réseau de cette nature pour permettre de partager nos expériences et nos défis et d’envisager des solution ensemble ce qui nous permet d’être plus performant dans l’accompagnement de nos états dans le domaine de la commande publique” a t-il partagé.

La ville de Dakar au Sénégal est désignée pour abriter la prochaine assemblée générale , une réunion de haut niveau qui aura lieu en octobre 2019 “ce sera un moment de discussion et de partage pour les professionnels de la plateforme” a ajouté le Président NIANG .

Dieudonné MESSAN

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here