Tanzanie : Plus de 200 morts dans le naufrage du MD Nyerere sur le lac Victoria

0
483

(Reporterdafrique.com)- Alors que le Ferry était embarqué pour l’île d’Ukara dans le nord de la Tanzanie, le Navire qui transportait plus d’une centaine de personnes à bord avait chaviré dans l’après midi du jeudi 20 septembre 2018.

Un premier bilan après les opérations de sauvetages qui se sont poursuivit jusque tard dans la nuit, faisait état de 79 morts.

Trois jours après ce drame, alors que les opérations  de sauvetages se poursuivent un dernier bilan fait état de 200 mort ce samedi 22 septembre avec un seul survivant a été retrouvé selon un député local, dans un compartiment du navire et serait admis au soins intensifs à l’hôpital.

L’espoir de retrouver des survivants est quasiment nul 36 heures d’après la catastrophe.

Selon des sources officielles, le bateau qui faisant la navette entre deux îles, Ukuwere et Ukara ne devait transporter que 100 personnes.

A croire les témoins, le bateau qui  transportait plus de deux cents passagers se serait retourné à quelques centaines de mettre du débarcadère  alors que les passagers se déplaçaient vers l’avant du bateau pour débarquer plus rapidement. “Le ferry s’est complètement retourné parce que le jeudi c’est le jour de marché. Il y avait également plusieurs voitures sous le pont et à l’approche de l’île d’Ukara les passager se sont déplace sous le pont, une des voitures aurait bougée, il y aurait eu du surpoids d’un côté du navire ce qui l’aurait fait chavirer”. A déclaré un témoin.

D’autres racontent que le capitaine regardait son téléphone portable et qu’il a raté son manœuvre d’approche et c’est en tentant de se rattraper qu’il a donné un coup de barre brutal et fait chavirer l’embarcation.

L’émotion reste intense en Tanzanie où les drapeaux sont en berne depuis jeudi et ce pendant quatre jour de deuil national décrétés par les autorités du pays.

Un bilan aussi lourd selon d’autres sources du fait que de nombreux passagers se sont retrouvés coincés à l’intérieur de la cabine du bateau quand il s’est retourné, mais également les secours ont mis un certain temps à arriver, plusieurs bateaux de pêches ont tenté de venir en aide mais ces embarcations n’étant pas motorisées l’aide était arrivée trop tardivement.

Ces nouvelles victimes payent ainsi le prix d’une embarcation surchargée et mal entretenue.

Le Président Maku Funi a ordonné l’arrestation de toutes les personnes impliquées dans la gestion du navire chaviré.

Ce naufrage n’est pas le premier du genre sur le lac victoria. En 1996, près de 800 personnes avaient péris après que leur embarcation ai chavirer au large de Moinza.

Le dernier des phénomènes d’une telle empileur sur ce même lac remonte en décembre 1996 lors qu’une vingtaine de personnes avaient perdu la vie des suites du naufrage d’un navire qui faisait chemin vers l’Ouganda.

Un lac qu’un journal kenyan décrivait en 2016 comme “un piège mortel malgré de lourds investissements pour le rendre plus sûr”.

Dieudonné MESAN

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here