La Tanzanie, vainqueur d’Ecobank fintech édition 2018

0
716
Benjamin Fernandes, le vainqueur  deuxième à droite

Après l’édition inaugurale de 2017, le groupe Ecobank a observé ce jeudi 30 Aout 2018  dans la capitale togolaise, la deuxième édition de la foire de l’innovation et de la remise de prix  d’Ecobank fintech challenge, un  concours consacré au  développement d’application axées sur les nouvelles technologies en matière financière en Afrique.

Ils sont 11 candidats  en liste, venus de la république du Bénin, du Kenya, de la Sierra Léone, de l’Allemagne, de l’Afrique du Sud, de la République du Nigeria, de la  Tanzanie et de la France, face à un jury d’experts constitué pour cette compétition dédier à la technologie financière  dans l’industrie bancaire au service du développement dans le secteur financier en Afrique et dans le monde.

Des 11 concurrents 6 finalistes se sont dégagés pour la finale et ont eu l’occasion de présenter leur projet devant une assistance composée d’étudiants,stagiaires et des professionnels du domaine financier  et bancaire venues des quatre coins du continent noire.

Au bout des comptes Benjamin Fernandes, de nationalité Tanzanienne, premier responsable de société Nala dans son pays et auteur  d’un service de transfert d’argent mobile, capable  d’opérer hors connexion, est proclamé vainqueur de la compétition suivi de la sud africaine Andrea Tucker et de  la société  wallet.ng  du  Nigerian.

« Je suis très heureux et très reconnaissant pour ce prix que je viens d’avoir. J’estime que ce n’est pas parce que les autres ont démérité que j’ai gagné. Mais je reconnais également que c’est parce que ma société fait un très bon travaille. Je ne compte pas m’en arrêter à ce prix. Notre ambition c’est de simplifier les choses et de faire en sorte que les transactions soient les plus accessibles au plus grand nombre. Nos projets sont de devenir la toute première société de fintech et de couvrir toute l’Afrique ». A affirmé le candidat gagnant.

Le but de cette compétition selon les promoteurs est de faire de  l’Afrique un continent d’avenir à travers une jeunesse à l’appointe en matière de nouvelles  technologies financières. « Nous considérons que le secteur fintech est vital pour la transformation économique du continent et de ses citoyens ». A d’abord déclaré Ade Ayeyemi, Directeur Général du Groupe Ecobank. Avant de poursuivre que « Banque panafricaine axée sur les technologies, nous avons l’ambition d’être un pionnier de l’accompagnement du développement des sociétés panafricaines de fintechs, au travers de partenariats, de collaborations et d’autres formes de soutiens ».

Les trois candidats admis bénéficieront d’un accompagnement du groupe d’Ecobank pendant un an. “Il s’agit concrètement de partenariats de fournisseurs de services avec les écosystèmes locaux d’Ecobank, d’opportunité de déploiement de produits multinationaux sur les 33 marchés d’Ecobank à travers l’Afrique, et des opportunités techniques de réseautages et de mentorat au sein du réseau mondial  d’Ecobank. Notre vision a été de mettre en œuvre une nouvelle approche de la collaboration entre les banques et les fintechs en Afrique. A cet égard écobank met véritablement  l’accent sur  un objectif principal : comment utilisons nous la vaste infrastructure de la banque  panafricaine comme un levier de croissance permettant à ces starts-ups de se développer sur le plan commerciale et de grandir au delà des frontières “ A laissé entendre Eddy Ogbogu, Directeur exécutif des opérations et technologies à Ecobank.

Dieudonné Messan

  

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here