Togo : Vers une planification plus efficace des investissements publics

0
613
Photo, les participants avec les autorités gouvernementales à l’ouverture des travaux

(Reporterdafrique)- Selon le gouvernement togolais, l’investissement public qui était à 2,5% du PIB entre 1990 et 2009 a beaucoup progressé entre 2010 et 2017 en se situant à hauteur de 8% du produit interne brut.

Dans la  dynamique  qui est celle de l’atteinte des objectifs du plan national de développement 2018-2022 qui ambitionne de situer le pays à une croissance économique annuelle de plus de 7% en consacrant des investissements importants aux infrastructures de soutien à la croissance et à l’agriculture, les acteurs de la planification publique se retrouvent à Lomé  ces 27 et 28 Aout 2018.

« La planification des investissements publics » est le sujet qui réuni la vingtaine de fonctionnaires issus des directions régionales de la planification du développement, et de l’aménagement du territoire tous venus  de l’administration publiques togolaise.

Les panels de ce séminaire de formation à l’intention de ces cadres de l’État portent essentiellement sur les principes clés de planification, les exigences du cadre harmonisé de la planification du  développement, la conception et la budgétisation des projets d’investissement.

« Nous avons encore des efforts à faire notamment dans la budgétisation des projets pour assurer une cohérence et une articulation adéquate entre les programmes régionaux d’investissement publics, les budgets programmes des différents ministères et institutions , le cadre budgétaire à moyen terme et la tranche annuelle du budget de l’État. Et donc nous nous réjouissons de la tenue de ce séminaire ». A affirmé Etsri Homavor, secrétaire général du ministère de la planification du développement.

L’action à l’actif du gouvernement togolais à travers le  centre autonome d’Eudes et de renforcement de capacités pour le développement au Togo (CADERDT) avec l’appui financier de la fondation pour le renforcement des capacités en Afrique (ACBF) vise à offrir aux participants cadre d’échanges sur les exigences en matière programmation et de budgétisation des projets d’investissement au niveau régional.

« La destination des investissements ce sont les régions, il faudrait donc que les cadres en charge de la planification des investissements de leur budgétisation soient suffisamment outiller  afin de faire une budgétisation fiables qui puissent permettre une programmation adéquate des investissements publics laquelle est la condition nécessaire pour que les investissements aient l’impact escompté pour que la réduction de la pauvreté dans le pays ». A fait savoir Richard Abalo Padakale, expert en suivi évaluation au CADERDT.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here