Togo : Des jeunes en formation contre les ravageurs des cultures maraîchères

0
460
Christoph Sanders ambassadeur d’Allemagne au Togo

Une trentaine de  jeunes producteurs agricoles du sous secteur maraîcher, et leurs pairs entrepreneurs du Fonds d’Appui au Initiatives Économiques des Jeunes (FAEJ) bénéficient d’une formation sur les nouvelles techniques de contrôle des ravageurs des cultures maraîchers et fruitiers à partir de ce jeudi 16 Août 2018 à Lomé.

C’est une initiative à l’actif des jeunes entomologistes de  l’Association des anciens boursiers du service d’échanges universitaires allemand (DAAD) avec le soutien financier de l’ambassade d’Allemagne au Togo.

“Nous soutenons cette initiative dans le cadre du partenariat gagnant-gagnant qui existe entre le Togo et l’Allemagne pour permettre à ces jeunes qui ont fait des études en Allemagne et qui sont revenus dans leur pays de partager leurs expériences académiques qu’ils ont gagné en Allemagne avec leurs compatriotes de la région”. A laissé entendre Christoph Sanders, Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne au Togo.

La culture maraîchère étant identifiée comme la principale activité génératrice de revenues des populations longeant la côte maritime togolaise, il est établit selon certaines études que ces cultures sont dangereusement mis à mal par des insectes ravageurs qui détruisent et impactent négativement  les récoltes.

Devant ce état de fait les producteurs de ce sous secteur font recourt de manière non indiquée et abusive  aux insecticides pour lutter contre ces insectes. L’utilisation de  ces produits chimiques contre ces ravageurs entraine parfois des conséquences telles que la contamination des cultures, la dépréciation de la valeur marchande  des produits agricoles, et l’insécurité alimentaire.

Ce séminaire qui se déroule jusqu’au 18 Août prochain va permettre aux participants d’élargir leurs compétence en matière de lutte contre ces insectes qui nuisent les cultures et affectent les récoltes.

Il est notamment question pour les initiateurs de renforcer les capacités opérationnelles de ces dernier sur entre autres l’utilisation des pièges à insectes tels que les pièges  à collant jaune, un dispositif identique au piège à souris , l’utilisation de pièges à phéromone qui sont de nouvelle techniques efficaces contre ces insectes ravageurs.

Nous avons constaté que certains des insecticides utilisés par les agriculteurs ont une longue durée d’action et impactent malheureusement non seulement  la santé des consommateurs mais aussi la fertilité du sol et donc nous avons jugé nécessaire de faire profiter ces nouvelles techniques à ces jeunes producteurs pour évier ces problèmes dans le pays”. A estimé Komlanvi Amouzou, Président de l’association des anciens boursiers du DAAD.

L’Association des anciens boursiers du service d’échanges universitaires allemand (DAAD), est composée d’anciens bénéficiaires d’études en Allemagne et vise la vulgarisation de ses acquis intellectuelles au profit des compatriotes pour le développement du pays.

Elle a été lancée à l’occasion de cet atelier.

Dieudonné Messan                                   

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here