Togo : Vers une stratégie nationale d’inclusion financière

0
753

Photo, Mazamesso Assih, Secrétaire d’Etat à la présidence de la république, chargée de l’inclusion financière et du secteur informel

L’accès aux services financiers est à ce jour l’une des préoccupations du gouvernement togolais. Le secteur informel est surtout visé par la politique du gouvernement dans la perspective de favoriser une large inclusion financière dans le pays.

C’est dans cette dynamique que l’État togolais a engagé l’élaboration de la stratégie nationale d’inclusion financière à travers la méthodologie Making access to financial service possible (MAP). .

Les informations recueillies à travers cette enquête réalisée auprès des acteurs  concernés dans les domaines des télécommunications , de l’assurance de l’agriculture, du transfert d’argent, et des ministères sociaux sont consignées dans un document servant de feuille de route pour leur inclusion dans le système financier.

Le dit document est soumis à validation aux experts du MPA et aux acteurs du secteurs financiers du pays ce vendredi 03 Août 2018 à Lomé en présence des autorités gouvernementales du pays.

Cette feuille de route, qui prend en compte l’étude des   services financiers, de l’offre et de  la réglementation est élaborée  par l’UNCDF suivant cinq axes à savoir, la facilitation de l’épargne dans les institutions formelles et l’amélioration de la disponibilité ainsi que de la fourniture du crédit, l’amélioration de la commodité et l’augmentation de l’utilisation des services de paiement en particulier  le service T-money, l’amélioration de la disponibilité et de  l’accessibilité  des produits de finance agricole, l’amélioration de la gestion des risques pour les clients faibles, et le renforcement des politiques relatives aux services financier ; les institutions et les infrastructures pertinentes pour l’inclusion financière en assurant l’accès aux groupes défavorisés.

« Nous appuyons le Togo pour l’élaboration de sa stratégie nationale d’inclusion financière à travers le MAP qui est un processus de diagnostique et de programmation basé sur les données de la demande, de l’offre  et de la réglementation, identifier leurs besoins pour l’accès au financement ». A laissé entendre Euphrasie Kouame, spécialiste de la finance inclusive à MAP bureau de l’Afrique de l’ouest et  du centre.

Il s’agit notamment pour le gouvernement de mettre une stratégie nationale d’inclusion financière en place à travers l’amélioration et la validation de  cette feuille de route qui permet d’identifier clairement les domaines prioritaires qui offrent des possibilités pour accroître le niveau et la qualité de l’accès aux services financiers au Togo.

« L’inclusion financière est aujourd’hui à 60% dans le pays. La feuille de route va permettra de fixer les priorités pour permettre au 40% restant à pouvoir trouver les moyens  appropriés pour pouvoir s’inclure  dans le schéma de l’inclusion financière qui est une des  priorités du gouvernement ». A déclaré Mazamesso Assih, Secrétaires d’État à la Présidence de la République chargée de l’inclusion financière et du secteur informel.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here