Togo : L’Université de Lomé à pied d’œuvre pour le développement des énergies renouvelables

0
634

Photo: Kokou Kouami, Directeur de la recherche à l’université de Lomé

L’état des lieux sur les besoins et les   ressources disponibles en énergies renouvelables a été sur la table des discutions au cours d’une rencontre d’échanges et de partages mardi 24 juillet 2018 à Lomé.

En effet 10 points clés ont été identifiés en Avril dernier par un groupe d’experts sur  les  besoins en énergie renouvelables en Afrique de l’ouest ou les énergies traditionnelles occupent encore 70 à 90% dans les consommations des populations.

La rencontre qui réunit des experts issues de la société civile et de différent département de l’université de Lomé spécialisés dans le biogaz, en électricité, en énergie solaire et éolien a permit à ces experts de soumettre leurs résultats sur les énergies renouvelables au Togo.

Le dit document avait fait objet de révision et de validation au cours de cette rencontre qui lance le programme de développement des énergies renouvelables au Togo par le biais de l’Université de Lomé qui projette intégrer ces formes d’énergies dans ses offres d’ici 2030.

Le projet énergie renouvelable ainsi porté par l’université de Lomé avec l’appuie financier du Ministère Fédéral Allemand de l’Éducation et de la Recherche (BMBF) qui entend soutenir le développement du pôle énergie avec la jonction du développement et la recherche à un plan de formation accrédité. Ce pôle ambitionne promouvoir et stimuler une véritable éducation sur les renouvelables notamment le solaire.

« Nous finançons la recherche dans le domaine des énergies renouvelables, chose importante pour le Togo et pour toute l’Afrique quand on connait les dégâts des changements climatiques et c’est pour ça que nous avons initié le WASCAL, un réseau régional pour la coopération et la formation des experts. Nous aurons les résultats des travaux qui débutent aujourd’hui en 2019 et cela nous permettra de poursuivre la coopération dans la recherche au Togo ». A partagé Christoph Zender, Ambasssadeur de la République fédérale d’Allemagne au Togo.

Il est notamment question dans le cadre de ce projet de conduire le pays à dépasser l’usage des énergies faucilles qui en est à ce jour à 90% en terme de consommation des populations en produisant des plans concrets au bénéfice mutuel qui intègre la maîtrise des technologies de production de l’énergie solaire,les transferts de savoir-faire et d’expertise, la formation et la recherches pour le développement du pays et de la sous – région ouest africaine. « Les énergies faucilles impactent sérieusement l’environnement. Il est question pour nous à travers cette rencontre de faire en sorte que les énergies renouvelables prennent durablement le pas sur ces énergies traditionnelles que nous consommons aujourd’hui à 99% ». A laissé entendre Prof Kokou Kouami, Directeur national de la recherche à l’université de Lomé.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here