Côte d’Ivoire : le gouvernement fait peau neuve.

0
451

Photo Alassane Ouatara Président de Côte d’ivoire

Le président Ivoirien Alassane Ouattara a procédé ce mardi 10 juillet 2018 par décret au remaniement ministériel de son gouvernement.

Sans changement, dirait- on, fidèle à son projet du « grand parti unifié », 36 ministres et 5 secrétaires d’Etat sont nommés par ce décret présidentiel qui intervient à deux ans des élections présidentielles de 2020 dans le pays.

Ils sont nombreux, hauts responsables du Rassemblement des Républicains  (RDR), parti d’Alassane Ouattara au pourvoir  à se voir maintenir à leur post dans ce nouveau gouvernement quelques jours après la dissolution de l’ancien cabinet.

Un projet pas du tout du goût du Parti Démocratique de Côte d’Ivoire  (PDCI) d’Henri Konan Bédier qui garde toute sa distance des manœuvres du Président Ouattara, accusé d’élargir ses soutiens faute d’accord avec le PDIC sur son projet.

Selon le politologue ivoirien Sylvain Nguéssan, Alassane Ouattara opère un passage en force dans le but de faire plier son allié sur les questions du” parti unifié”.

Au rang des ministres, on compte Amadou Gon Coulibaly qui garde son poste de premier ministre en même temps  avec les portefeuilles du budget et de l’Etat.

Ahmed Bakayoko reste au poste de ministre d’Etat, ministre de la défense.

Marcel Amon- Tanoh maintient le portefeuille des affaires étrangères.

A la tête du ministere de l’enseignement superieur et de la recherche scientifique on trouve Abdallah Albert Toikeusse Mabri.

Le ministère de l’Education nationale, de l’enseignement technique et de la formation professionnelle continue d’être entre les mains de  la damme Kandia Kamissoko Camara.

La charge du portefeuille de garde des sceaux, de la justice, et des droits de l’Homme est assumée par Sansan Kambile.

Sidiki diakité est ministre de  l’intérieur et de la sécurité.

Alain Richard donxahi prend le ministère des eaux et forêts.

Le ministère de l’intégration africaine et des ivoiriens de l’extérieur est confié à Ally Coulibaly.

Le portefeuille de l’agriculture et du développement rural reste  entre les mains de  Mamadou Sangafowa Coulibaly.

Le ministère des ressources animales et halieutiques est la charge de Kobenan Kouassi Adjoumani.

Nialé Kaba, occupe le ministère du plan et du développement.

Amadou Koné, se retrouve à la charge du ministère des transports.

Le ministère de l’emploi et de la protection sociale est confié à Pascal Abinan Kouakou.

Le poste du ministère de l’économie et des finances est à la  charge de Adama Koné.

Bruno Nabagné  koné, assume les charges du ministère de la construction du logement, et de l’urbanisme.

Aouélé eugene aka est investi au ministère de la santé et de l’hygiène publique.

Francois Albert Amichia, est nommé au poste du ministère de la ville.

Le ministère des mines et de la géologie va à Jean Claude Kouassi.

Le ministère de l’assainissement et de la salubrité est  donné à la damme Anne Désiré Ouloto.

Le ministère de la modernisation de l’administration et de l’innovation du service public porte l’autorité de Raymonde Goudou- Coffie.

Maurice Kouakou Bandaman, est porté au ministère de la culture et de la francophonie.

Amedé Koffi Kouakou, assume les charges du ministère de l’équipement et de l’entretien routier.

Thierry Tanho, porte la responsabilité du ministère du pétrole, de l’énergie, et des énergies renouvelables.

Joseph Séka Séka, est nommé au ministère de l’environnement et du développement durable.

Les fonctions du  ministère de la Femme, de la Famille et de l’Enfant est l’affaire de Ramata Ly- Bakayoko.

Le ministère de la solidarité, de la cohésion siciale et de la lutte contre la pauvreté est dirigé par Mariatou Koné.

Le ministère du commerce, de l’industrie et de la promotion des PME est sous la gestion de souleyman Diarassouba.

Sidiki Konaté, est ministre de l’artisanat.

Claude Isaac De, assume les fonctions du ministère de l’économie numérique et de la poste.

Le ministère de la fonction publique est sous les mains de Issa Coulibaly.

Sidi Tiémoko Touré, est  ministre  de la communication et des médias, porte-parole du gouvernement.

Siandou Fofana gère les fonctions du ministère du tourisme et des loisires.

Polain Danho, ministre des sports.

Le ministère de l’hydraulique est confié à Laurent tchagba.

Et Mamadou Touré assume la charge du ministere de la promotion de la jeunesse, et de l’emploi des jeunes, porte parole adjoint du gouvernement.

Au titre des Secrétaires d’Etat, on distigue :

Moussa Sanogo au ssecrétariat auprès du premier ministre, chargé du bugdet et du portefeuille de l’Etat.

Emmanuel Esmel Essis au secrétariat auprès du premier ministre, chargé de la promotion de l’investissement privé.

Siaka Ouattara,  Secrétaire d’Etat chargé du service civique.

Aimée zébéyoux, secrétaire d’Etat auprès du garde des sceaux, Ministre de la justice et des droits de l’Homme, chargé des droits de l’Homme.

Et en fin Félix anoble, secrétaire d’Etat auprès du ministre du commerce, de l’industrie, et de la promotion des PME, chargé de la promotion des PME.

Dieudonné Messan 

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here