Togo : “Quartier d’avenir” pour les détenus.

0
529

Image: Cathy Dimbarré Kpéhounton, Directrice de handicap international Togo – Bénin

Le projet « quartier d’avenir » est mis en branle ce lundi 25 juin 2018 à Lomé.

Ceci à travers la signature d’une convention de partenariat entre son porteur Handicap International, et ses partenaires ANASAP et Village renaissance recrutés pour son exécution.

C’est un projet de réhabilitation et de réinsertion sociale et professionnelle initié par Handicap International avec l’appui de l’union européenne  pour les détenus de la prison civile de Lomé.

Il se déploie à travers trois composantes à savoir l’amélioration de l’hygiène et  de l’assainissement de la prison civile de Lomé, la réinsertion sociale et professionnelle des détenus et la coordination de l’ensemble des acteurs.

Le premier volé est exécuté par l’agence nationale de salubrité publique (ANASAP) par la réhabilitation des latrines et l’assainissement de l’environnement immédiat de la prison civile de Lomé.

« C’est un projet valorisant dont nous sommes heureux de faire partie. Notre part va consister à une série d’activités d’assainissement au sein de la prison civile de Lomé et notamment la réinstallation du cabanon  et la construction d’une aile profane au CHU Sylvanus Olympio ». A affirmé le colonel Béréna Gnakoudè, Directeur Général d’ANASAP.

Le second aspect qui concerne la réinsertion sociale et professionnelle des détenus une fois libérés,  est mis en œuvre par l’ONG village renaissance.

« Nous nous réjouissons du caractère social de ce projet. Nous comptons assurer de façon directe la réinsertion carcérale et post-carcérale  de  150 détenus par la réorganisation de la formation professionnelle au sein de la prison à travers  des ateliers de formations professionnelles certifiantes ». A laissé entendre Charles Wali, coordonnateur national de programme à village renaissance.

La troisième composante,qui est la coordination des acteurs intervenant dans l’exécution du projet est  assurée par Handicap international pour un bon déroulement des travaux.

Selon les promoteurs, ce projet qui a cours pour une durée de 15 mois, intervient dans le cadre du programme d’appui au secteur de la justice dans l’optique d’améliorer les conditions de vie des bénéficiaires que sont les détenus de la prison civile de Lomé.

«  Notre ambition à travers ce projet est de faire en sorte que les détenus retrouvent dignement  leur place aux côtés de leur famille et de leur communauté une fois hors de la prison ».  A partagé cathy Dimbarré Kpéhounton, Directrice handicap international Togo-Bénin.

Notons qu’un lot de poubelles et une moto ont été remis à l’administration pénitentiaire de la prison civile de Lomé par Handicap international dans de ce projet.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here