Togo : Des jeunes technophiles au service de la décentralisation.

0
615

Photo: Rolande Konou, Manager Adjointe de Minodoo

Des jeunes togolais regroupés au sein de la startup « Minodoo » suivent à partir de ce Jeudi 14 Juin 2018 des séances de formation axées sur le numérique.
Ils sont une vingtaine de la capitale déjà spécialisés dans le développement d’applications numériques de différents aspects à voir leurs capacités renforcées au cours des trois jours que prendront les travaux.
Placé sous le thème « l’innovation technologique au service de la décentralisation », l’initiative qui a le soutien de l’ambassade des Etats- Unis au Togo va permettre à ces jeunes, de mettre au service du processus de décentralisation engagé par le gouvernement togolais, de disposer de solutions d’innovations technologiques.
« L’une des plus grandes priorités de l’ambassade des Etats unis au Togo est de renforcer les institutions démocratiques au Togo. Le processus de décentralisation représente une étape historique dans la consolidation de la démocratie locale et nous croyons que la technologie pourra aider les 1500 élus locaux à venir à rendre des services de qualité aux populations à la base et donc nous sommes fiers de soutenir cette initiative pour l’intérêt du pays». A déclaré Mike pryor, Directeur des affaires publiques à l’ambassade des Etats- unis au Togo.
Il s’agit dans une perspective de promouvoir l’intelligence collective et la co- création à travers des séries activités dénommées Dooneyo Hack ou Hakathon, imprégnée du numérique, de former ces fabricants numériques sur les grandes thématiques liées à la décentralisation et qui par la suite rivaliseront de créativité pour proposer des solutions innovantes qui pourront être implémentées dans des communes pilotes parmi les 116 dont dispose le pays à ce jour.
La finalité d’une telle action selon ses promoteurs est d’œuvrer par l’implication de la jeunesse en vue d’une émergence de collectivités locales connectées, inclusives et éco-responsables à travers des solutions numériquement adaptées aux réalités des différentes communes.
« Nous avons pensé travailler sur la décentralisation parce que nous estimons que c’est un sujet très important aujourd’hui pour la nation togolaise dans la mesure ou les 116 communes qui sont créées doivent être outillées pour être à la hauteur des enjeux d’urbanisation et de démocratie galopante et donc il leur faudra des outils technologiques de pointe qui puissent leur permettre d’être à la hauteur ». a estimé Rolande Konou , Manager Adjointe de Minodoo.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here