Togo : ANAVIE plaide pour les personnes âgées.

0
618

Photo : Jean-Paul Ekuhoho, Président d’ANAVIE

La situation des personnes âgées au Togo a fait l’objet d’une enquête menée en 2018  par l’Association “nos années de vie” (ANAVIE).

Le rapport de l’enquête intitulé les « oublier de la république » est rendu public ce jeudi 7 juin 2018 à Lomé lors d’une rencontre tenue par les responsables de l’Association  avec la presse.
Ce rapport qui intervient dans le contexte du vieillissement de la population togolaise ayant dépassé le seuil de 7 millions de d’individus  en 2017 selon les données statistiques  fournies par l’institut nationale de la statistique, des études économiques et démographie (INSEED),  met en exergue  trois principaux points de défaillance en matière de droit de l’Homme  dans la politique nationale de l’Etat togolais vis à vis des  personnes âgées qui représentent 5,5% de la population.
A la lumière du premier point, il est révélé que le Togo est en train de  se doter d’une loi portant promotion et protection des droits des  personnes âgées mais à ce jour cette loi est restée à l’étape d’avant-projet et les politiques élaborées ne sont pas réellement opérationnelles, faute de dotation de moyens financiers et de partenaires. Au niveau institutionnel la Direction des personnes âgées travaillant sous la tutelle du Ministère de l’action sociale manque de moyen de sa politique, ce qui constitue un handicap pour son bon  fonctionnement.
Au plan médical, le rapport fait noter la rareté étonnante de médecins gériatres au Togo pour s’occuper convenablement de la santé de cette portion de la population, et conduit  à la nécessité de  déployer des  efforts pour adapter l’offre  sanitaire  aux personnes âgées  et doter les centres de santé en  médecins gériatres.
En fin le rapport dénonce un système de couverture social post retraite inégal et l’inexistence d’une assistance sociale exclusivement dédiée aux personnes âgées.
Au vu de ces manquements, l’Association demande à l’état togolais en guise de recommandations entre autres d’adhérer au groupe de travail à composition  non limitée sur le vieillissement créé en décembre 2010 par la résolution 65/ 182 de l’Assemblée générale   afin de partager les innovations et la préoccupations du Togo dans le processus de renforcement et de protection des droits fondamentaux des personnes âgées dans le monde, de se doter de moyens en matière de collecte de données de statistiques et d’informations qualitatives afin de mieux évaluer la situation des personnes âgées, ou encore d’accorder une attention particulière aux personnes âgées vivants dans les milieux urbains ou ruraux  en situation de vulnérabilité telles que les femmes âgées ou les personnes âgées vivants isolément dans la pauvreté .
«Ce rapport dit tout simplement que il y a des oubliés qui sont dans la république .C’est le sentiment que ces personnes ont d’elles-mêmes que nous avons transcrit de ce rapport. Nous avons sorti ce document de plaidoyer pour attirer l’attention des pouvoirs publics sur la situation des personnes âgées  qui vont de mal en mal dans le pays en vue de les amener à leurs porter une assistance digne des droits de l’Homme». A partagé Jean-Paul Ekuhoho, Président de ANAVIE.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here