Le CPCO Désormais tranché contre la pêche illicite dans le Golf de Guinée.

0
595

Lomé, la capitale togolaise abrite ces 5,6 et 7 Juin 2018 la 6èm réunion du groupe de travail de l’Afrique de l’Ouest du Comité des pêches du centre ouest du Golfe de Guinée (CPCO).

La république du Bénin, la Cote d’ivoire, le Ghana, le Libéria, le Nigéria et le Togo sont 6  Etats membres du CPCO prenant part à la rencontre à travers la présence des Directeurs des pêches, des responsables du suivi, contrôle et de la surveillance des pêches de chaque pays membre, des représentants de la CEDEAO, de l’agence européenne de pêches(EFCA) et du programme régional de pêches de l’Afrique de l’ouest (PRAO).
Les nouvelles stratégies pour l’amélioration de la gouvernance des pêches à travers la coopération inter administration, la mise en œuvre de plans d’action régionaux de lutte contre la pêche INN, la gestion durable des ressources halieutiques et notamment la présentation du nouveau projet régional PESCAO financé par l’UE pour une période de 4 ans  sont  entre autres les sujets inscrits à l’agenda des discutions.
D’après les statistiques relatives à la pêche illégale en Afrique ces dernières années,  on note 4,7 millions de tonnes de produits issus de cette pratique estimés à une valeur de 10 milliards de Dollars américain. Ce qui constitue un danger pour l’économie bleu des pays.

Pour ce qui concerne l’Afrique de l’ouest en général et le Golfe de guinée en particulier, les plus hauts niveaux de pêches INN sont enregistrés. Les coûts estimatifs sont de l’ordre de 1 ,2 milliard de dollars dont 300 millions de dollars par an pour les six Etats membres du CPCO. Il en résulte d’après ces données que 37% des poissons capturés en Afrique de  l’ouest le sont illégalement privant ainsi les pays des revenus qui auraient pu servir pour leur développement et la croissance économique par les côuts sociaux, économique, et environnementaux qui leur sont dévastateurs.
Selon la CEDEAO,  la sous- région ouest Africaine devrait faire de cette 6èm réunion une réussite conformément à ses objectifs et parvenir à mettre fin aux pratiques impropres dans les eaux du de la sous-région. « nous devons profiter de cette 6èm réunion  du groupe de travail du CPCO pour mettre en place une véritable collaboration et coopération pour s’assurer qu’il n’y a pas de répétition ou de duplication inutiles des efforts pour l’atteinte de notre objectif commun  qui est l’éradication complète de la pêche INN en Afrique de l’ouest »  A affirmé  Aboubacar Sidibé, Représentant de la CEDEAO.

Photo : Aboubacar Sidibé signant le tableau des engagements

Il est question à en croire les plus hauts responsables dans le cadre de cette rencontre d’œuvrer dans la dynamique d’une approche sous régionale à l’identification des activités et élaborer des plans pour la mise en œuvre des instruments régionaux telle que la stratégie de lutte contre le transbordement illégale en mer, le plan régional de gestion des pêches, le Protocol additionnel sur le partage des  informations et le plan régional d’action des luttes, la pêche illégale non déclarée et non réglementée (PRA INN) . Un défi auquel ces Etats sont contraint à se souder les coudes pour relever ensemble.
« La lutte contre la pêche INN reste et demeure un défi majeur pour nos Etats car jusque-là aucun Etat à lui tout seul n’a réussi à endiguer la pêche illicite ». A fait observer Séraphin Dédi, Secrétaire Général du comité des pêches du Centre Ouest du golfe de guinée.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here