L’EFTPA de la GIZ pour l’Afrique

0
657

Photo: Jacob Danèbe Douti, coordonnateur national d’ EFTPA au Togo

C’est un nouveau projet à double facette de la Deutsche Gesellschaft fur Internationale Zuzamenarbeit (GIZ) destiné aux pays africains dans le cadre du programme détaillé de développement de l’agriculture en Afrique.

Ses deux composants que sont celui portant sur l’Education et la formation technique et professionnelle dans l’agriculture (EFTPA) et  l’autre relatif à l’Enseignement et la Formation Technique et  Professionnelle Agricole (EFTPA- F) pour les Femmes ont été présentés au cour d’une rencontre d’examen et de validation  ce jeudi à Lomé en présence des   bénéficiaires, partenaires  et autorités gouvernementales du Togo.
Le projet  prend en compte 12 pays africains dont la République du Ghana, le Malawi, le Burkina Faso, le Kenya, le Bénin et la Togo qui bénéficient des deux composants pour la période 2017- 2019.
« Nous saluons ce projet, il est le bienvenu pour nous les femmes car cela permettra par la formation  et l’éducation de réduire l’analphabétisme et la pauvreté au sein de la gente féminine. Nous en sommes fières ». A déclaré toute heureuse Edou Adjovi Dodji, Transformatrice des produits agricoles à Lomé.
Il est question pour la GIZ dans le contexte africain d’apporter un appui technique aux décideurs politiques et aux acteurs directs pour l’intégration de l’EFTPA dans les politiques agricoles  nationales et dans les systèmes de formation  à travers l’élaboration et la mise en œuvre de plans nationaux d’investissement et de développement  Agricole.
« Nous nous sommes rendu compte à travers différentes études que ce soit au Togo ou ailleurs que l’agriculture est désormais le secteur qui offre plus d’emploi aux jeunes alors nous avons pensé à la revue du contenu des formations qui se donnent dans les centres de formation qu’ils soient publics ou privés, de revoir les capacités professionnelles du personnel enseignants, les capacités d’accueil des centres de formation. C’est en ce sens que le NEPAD a obtenu de la part du  ministère fédéral  allemand de la coopération économique  et du développement (BMZ) des fonds  pour exécuter ces  deux projets dont le Togo est bénéficiaire et nous nous réjouissons du déroulement des travaux ». A laissé entendre Jacob Danèbe Douti,  Coordonnateur du Projet au Togo.  Avant de poursuivre «  Pour le Togo, Nous aurons à mener des actions de  formations à l’endroit des acteurs des chaînes de valeur. Nous voulons atteindre jusqu’à 1500 formés, nous aurons à former environ 80  formateurs, et des formations à l’endroit des mentors des filles qui veulent évoluer dans le domaine de l’entreprenariat ». Pour le gouvernement togolais l’initiative vient à point nommé dans la mesure où elle renforce les actions de l’Etat pour le développement du secteur agricole.
« L’Etat est en train d’investir dans ce secteur pour que d’ici quelques années des résultats soient atteint pour qu’on ne produise pas seulement mais qu’on transforme et qu’on consomme. Cela suppose que la formation doit viser la quantité et la  qualité. C’est dans ce sens que nous saluons cette action de la GIZ  en faveur de l’Afrique ».  A fait observer Georges kwawu Aïdame, Ministre de l’enseignement technique et de la formation professionnelle.
Le but visé par un tel projet à en croire les initiateurs, est de renforcer le secteur agricole productif et professionnel de façon spécifique pour les femmes et les professionnaliser pour leur autonomisation dans la perspective d’une Afrique en pleine croissance et prospère.

Dieudonné Messan   

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here