Le Projet EAWA lancé pour mettre fin au SIDA en Afrique de l’ouest à l’horizon 2030.

0
372

Ending AIDS in West Africa (EAWA) ou mettre fin au SIDA en Afrique de l’Ouest est ébranlé ce jeudi 24 mai 2018 à Lomé par le gouvernement togolais et ses partenaires.

C’est un projet conçu sur le modèle ouest africain avec pour cible les  groupes à haut risques dits populations clés.
En effet, selon les données récents  indiquées, pendant  que  le  taux de prévalence  du VIH/ SIDA au sein de la population en générale se situe entre 1 et 5%, on note qu’il est 10 à 30 fois plus élevé parmi les populations  clés.
Des indicateurs de sources variées révèlent également que les professionnels de sexe et les hommes ayant des rapports sexuels avec des hommes donnent une image de la grande variation de l’estimation de la taille des populations clés,  du fardeau du VIH et des risques d’acquisition et ou de transmission du SIDA en Afrique de l’ouest.
Pour l’ONUSIDA, moins de 25% des personnes vivants avec les VIH/SIDA en Afrique de l’ouest connaissent leur statut sérologique, 21% des PV/VIH sont sous traitement Anti Rétro Viral (ARV) et seulement environ 16% des PV/VIH ont une  charge virale supprimée.
Dans la perspective d’éradiquer le SIDA en tant  que menace pour la santé publique à l’horizon 2030, à travers la mise en service de centre d’excellence, l’assistance technique aux associations et réseaux des populations  clés, la création d’un environnement favorable pour des interventions en  faveur des populations clés, le projet estimé à un coût total de 16,5 milliards de dollars , conjointement  porté par l’Agence américaine de développement (USAID) et le   gouvernement togolais et mise en œuvre par FHI360, est destiné à la couverture de 6 pays de la sous- région ouest africaine au cours de la période de 2017 -2022.
L’idée selon les tenants du projet est d’aider les pays telles que la République du Bénin, le Burkina Faso, le Cameroun ,la Cote d’Ivoire ,la Guinée et le Togo à accélérer l’atteinte des objectifs 90 90 90 en 2030 en s’attaquant à la propagation des VIH/SIDA par la prévention , les soins et le traitement des populations clés. « Ce nouveau projet met plus l’accent sur le renforcement des partenariats au niveau national et régional pour la levée de fonds, le renforcement de l’apprentissage sud-sud et la durabilité des acquis. AEWA se positionne comme un levier afin d’apporter des réponses innovants et pérennes à la prévention et à la prise en charge du VIH/SIDA en Afrique de l’Ouest » a prononcé David Gilmour, ambassadeur des Etats Unis au Togo.

Dieudonné MESSAN

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here