Togo : les professionnels de médias mis à contribution dans la prévention et la gestion des risques et catastrophes naturelles.

0
409

Afin de réduire la vulnérabilité des communautés face aux risques des inondations et catastrophes naturelles, le gouvernement togolais a créé et adopté en 2017  l’Agence Nationale de Protection Civile (ANPC).

Les missions de celle-ci sont entre autres des actions pour prévenir et alerter de façon précoce  les populations sur les risques d’éventuels dérèglement climatiques entrainant parfois des inondations et catastrophes faisant  des victimes au sein de ces derniers.

En vue de mieux informer les populations sur l’existence et les missions de l’ANPC, le gouvernement, togolais appuyé par ses partenaires en développement  tient une rencontre d’échanges et de partages d’informations à partir de ce mardi 22 mai 2018 avec les journalistes et les acteurs du secteur de la communication.

Cette réunion de sensibilisation des hommes et femmes de médias qui ne prendra fin que le 25 mai prochain, enregistre la participation de plusieurs de ces journalistes venus de tout le pays.

La gestion des situations d’urgences, les opérations de secoure et d’assistances aux victimes d’inondations, les zones à risques dans les régions maritimes et de la  savane, la stratégie nationale de réduction de risques de catastrophe et le système d’alerte précoce sont entre autres les sujets au cœur des réflexions pendant les quatre jours.

Une manière pour l’Etat d’augmenter la résilience des populations à travers l’activité quotidienne de ces derniers dans la dynamique de la  protection des communautés vulnérables face aux risques de catastrophes.

« La thématique de réduction des risques de catastrophes est au cœur des préoccupations mondiales en matière de développement, car une catastrophe naturelle peut anéantir en quelques instant  des efforts d’années de progrès. Ces dernières décénies, outre les pertes en vies humaines, les  catastrophes naturelles ont affecté plusieurs millions de personnes et  occasionner des pertes économiques évaluées à plusieurs centaines de dollars à travers le monde.  Il s’agit pour le gouvernement à travers cette initiative d’atteindre et protéger les populations par l’expérience et la proximité des hommes de médias et éviter les improvisations et les erreurs du passé en la matière ». A déclaré Yark damhame, Ministre en charge de la sécurité et de la protection civile.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here