Le Conseil de l’Entente renforce l’intégration sous régionale avec 56,5 milliards de francs CFA.

0
474

Les ministres du conseil de l’entente et différentes délégations d’experts des Etats membres dont le Togo  et partenaires se sont rencontré à Lomé ce 18 Mai 2018.

La rencontre  qui a lieu sous la direction de Robert Dusssey, ministre togolais de l’intégration africaine et de la coopération et président du conseil des ministres de l’entente, intervient dans la logique de la 3ème réunion extraordinaire  de l’Organisation sous régionale.
Les participants échangé autour  du bilan  des actions communes  engagées depuis 2012 au rang desquelles on note la mise en place de bases institutionnelles, juridiques et programmatiques du conseil dans un esprit de redynamisation et la réalisation de projets d’électrification rurales , d’hydrauliques villageoise de construction de classes et de centres de santé dans les pays membres.
Il était question à la même occasion pour les différentes délégations de mener des réflexions sur le  plan stratégique  établi pour la période 2018-2022 estimé à 56,5 milliards, dont l’ambition selon les  ministres  est de faire du conseil de l’entente « une organisation bien gouvernée, reconnue dans l’environnement institutionnel des organisations de coopération ,accompagnant efficacement dans le cadre de la promotion de la paix , du dialogue et de la solidarité , les Etats membres dans leurs efforts d’intégration et de développement au profit des peuples ».
A en croire le Président du conseil des ministres  Robert Dussey « le Conseil de l’entente se veut un centre d’excellence d’ici quelques années par des rencontres du genre » a-t-il déclaré.
Au titre des efforts de modernisation, le conseil a communiqué sur l’octroi de la somme de 5 milliards de francs CFA par la Banque Africain de Développement (BAD) sur un projet de 4 ans pour la réforme du Centre Régional pour l’Entretien Routier (CERFER) une institution spécialisée du conseil dédiée à la formation des jeunes aux métiers de la route, du rail et des mines.
« Concernant les réformes au CERFER les 5 milliards devraient progressivement  servir à réhabiliter les infrastructures qui sont insuffisant, cela devrait permettre de renouveler les équipements pédagogiques et permettre de réhabiliter les centres d »hébergement pour les étudiants. On devrait également reformer les curricula d’enseignement et revoir une partie de la gouvernance ». A confié Dr Ouro-Djobo Samah, Directeur Général du CERFER
Au terme des travaux, on apprend par le communiqué final que  le rapport de l’audit institutionnel et organisationnel, le bilan de l’évaluation du pan stratégique 2013-2016 et le plan stratégique 2018-2022  du conseil de l’entente sont  approuvé et le conseil des ministres a noté avec  satisfaction que les projets réalisés ont permis d’accompagner les gouvernements des Etats membres dans leurs efforts d’amélioration des offres de santé et d’éducation et de développement d’équipements socioéconomiques.
Il s’agit d’une démarque communautaire qui obéi à la volonté de l’organisation sous régionale de regrouper ses ministres en vue d’évaluation stratégiques périodiques des actions pour l’admiration des conditions de vie des populations des pays membres.
Au cours de cette réunion le bilan des actions en faveur des populations pour une intégration sous régionale prospère ont été satisfaisant aux yeux des ministres est malgré les avancées des défis restent à relever. « On peut se réjouir aujourd’hui de constate que le conseil de l’entente repose sur une gouvernance conforme aux standards internationaux et a retrouvé sa place dans le paysage institutionnel sous- régional tout en diversifiant ses partenariats. Grâce aux projets socioéconomiques, sanitaires et culturels le conseil de l’entente a contribué à l’amélioration des conditions de vies de nos populations et susciter un nouvel espoir pour notre jeunesse. Mais malgré les avancées enregistrées  l’organisation fait face à un certain nombre de défis notamment son financement et ses capacités opérationnelles ». A mentionné Abdoulaye Mohamadou Secrétaire exécutif adjoint du conseil des ministres

Dieudonné Messan  

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here