La CEDEAO affûte ses armes contre l’insécurité à Lomé.

0
376

Le Comité des  Chefs d’États-majors de la commission de la Communauté Economique Des Etats de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) se retrouvent à Lomé à partir de ce lundi 14 mai 2018.

La rencontre qui connaitra son terme le 16 mai prochain sous la direction du représentant du Ministre de la défense togolaise en la personne du conseiller spécial du Président de la république togolaise,  intervient dans le  contexte des menaces sécuritaires  multiformes dont font objets bon nombre de pays de l’espace et s’enregistre pour la 38èm du genre de façon ordinaire.
Plusieurs délégations venues des 15 Etats membres de la communauté dont le Togo, prennent part aux travaux de cette plateforme d’échanges et de partages entre les hommes en uniformes.


Les stratégies pour une paix durable dans la sous-région, la concrétisation de la Force en Attente de la CEDEAO (FAC) notamment la définition de sa structure en unités, en équipements  et en rotation à y appliquer dans la perspective de son opérationnalisation  suivant les standards des Nations unies dans le cadre des opérations de maintien de la paix  et l’examen du bilan d’exécution des décisions  prises lors  des  deux derniers réunions sont sur la table des discutions.
Des rapports sur les missions de la CEDEAO figurent également à l’ordre du jour.
Des propositions d’unités  pour le renforcement de la capacité logistique de la FAC  et  des recommandations sont notamment attendues sur la meilleur restructuration possible de la force qui tienne des instructions conformément aux arrêtées de la dernière conférence des chefs d’Etats et de gouvernements tenue la 14 avril  à Lomé  dans le respect de son mandat et standards internationaux en la matière.
Une démarche au plus haut niveau  selon les plus hauts gradés pour assurer la paix, la cohésion et la stabilité dans l’espace  dans la dynamique de la lutte contre le terrorisme dans l’espace géographique de la CEDEAO et prévenir les éventuelles catastrophes naturelles dont sont victimes parfois les populations. «  Cette réunion est un creusée de réflexion stratégique  pour préserver de façon permanente la paix, le respect des droits de l’Homme, la sécurité dans tous les secteurs à savoir le secteur maritime, le secteur  social et aujourd’hui notre plus grand défi reste le terrorisme sous toutes ses formes afin que la paix soit préservée pour les populations ». A affirmé Le Général Francis Béhanzin, commissaire chargé des affaires politiques de la paix et de la sécurité de la commission CEDEAO.

Dieudonné Messan

Visitez nous

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here